top of page
Rechercher

Motivation :Qu'est ce qui nous pousse à réussir... ou à échouer ?




Qu’est ce qui nous pousse à nous dépasser ?

Qu’est ce qui nous motive à nous entrainer dur tous les jours ?

C’est une question intéressante à considérer en tant qu’athlète.

Mieux encore, quelle est la raison pour laquelle vous pratiquez votre sport en premier lieu ?

 

La motivation première d’un athlète est intéressante, car elle peut varier d’un individu à l’autre.

 

En tant que coach, j’ai pu observer différentes formes de motivation animant les athlètes avec lesquels je travaille tous les jours. Fait intéressant, j’ai pu constater à quel point selon la source de celle-ci, la motivation peut également devenir quelque chose de destructeur.

 

Chaque pratiquant, quel que soit son niveau, compétiteur ou non, devrait identifier d’où vient sa motivation afin d’en optimiser les bénéfices.

Cela peut paraitre anodin de prime abord, mais le sujet est bien plus complexe qu’il n’y parait.

 

 

1. DEUX FORMES DE MOTIVATION

 

La motivation est une question de désir. Cela implique que vous agissez pour une raison clairement définie. Typiquement, cette raison est quelque chose qui vous procurera du plaisir.

 

Quand on cherche à comprendre comment ce plaisir est obtenu, on commence à distinguer deux formes de motivation : la motivation extrinsèque et la motivation intrinsèque.

 

A.    La motivation extrinsèque

 

Avez-vous déjà accompli quelque chose dans le but d’obtenir une récompense ?

Ou au contraire d’éviter une conséquence négative ?

 

La motivation extrinsèque est un comportement qui est motivé par un résultat ou une récompense qui est distinct de l'acte lui-même, comme par exemple :

- vouloir faire plaisir à son entourage

- vouloir gagner une compétition

- vouloir éviter une punition

 

L’avantage de ce type de motivation est qu’elle vous pousse à vous entrainer dur, à réaliser des choses difficiles et pénibles mais dont vous savez qu’elles vous permettront d’atteindre votre objectif.

 

Néanmoins la motivation extrinsèque peut générer des effets négatifs et dévastateurs sur un athlète :

- anxiété liée à la performance sportive

- besoin d’approbation sociale

- démotivation en cas d’échecs consécutifs

 

B.    La motivation intrinsèque

 

Contrairement à la motivation extrinsèque, la motivation intrinsèque est définie comme un comportement motivé par la joie ou la satisfaction interne.

En tant qu'athlète, cela signifie que votre motivation à pratiquer votre sport vient de l'intérieur.

 

Un athlète intrinsèquement motivé pratique son sport parce que l'acte de pratiquer est en soi agréable.

Cette forme de motivation donne tout son sens à l’expression « pour l'amour du jeu ».

Aimer ce que vous faites semble par conséquent être le summum absolu de la motivation.

 

En effet, la motivation intrinsèque permet de :

- développer de bonnes habitudes

- augmenter la résilience et réduire l’anxiété puisque le résultat n’est pas une finalité

- durer dans le temps

 

Comme pour tout, bien que la motivation intrinsèque semble être la meilleure option, elle présente elle aussi certains inconvénients pour un compétiteur :

- si vous ne faites pas de travail accessoire, en dehors de votre pratique courante, cela peut vous empêcher d’atteindre votre plein potentiel

- il peut sembler à votre entourage, et plus précisément votre coach, que vous vous soucier peu de gagner

- elle peut réduire le degré d’engagement nécessaire pour battre des adversaires plus forts

 

Pour simplifier ou donner quelques exemples, un athlète intrinsèquement motivé peut participer à son sport juste parce qu'il aime jouer, qu'il aime améliorer ses compétences et qu'il ressent un lien fort avec sa pratique par rapport à la façon dont il veut vivre sa vie.

Un athlète à la motivation extrinsèque peut prendre part au sport parce qu'il veut gagner des trophées, des compétitions et/ou attirer l'attention des autres.

 

Beaucoup d'athlètes qui réussissent sont extrinsèquement motivés et avouons-le, au plus haut niveau, vous n'avez pas le luxe de faire tout ce que vous devez faire pour gagner et d'aimer chaque élément de vos séances.

Néanmoins l'augmentation de votre motivation intrinsèque vous donnera un plus grand sentiment de contrôle, de réalisation personnelle et vous aidera à améliorer vos performances et à faire face aux nombreux obstacles sur la voie du succès.

 

2. COMMENT DEVELOPPER ET UTILISER SA MOTIVATION

 

Savoir ce qui vous pousse à concourir en tant qu'athlète est énorme, car une fois que cela est compris, vous pouvez l'utiliser à votre avantage.

Nous avons vu que la motivation extrinsèque signifie que vous êtes motivé par des récompenses et des résultats, tandis que la motivation intrinsèque signifie que vous êtes plus motivé par l'amour de ce que vous faites.

En réalité, en tant qu'athlète, vous ferez l'expérience d'une combinaison des deux.

 

La motivation vous aide à relever les défis, à vous entraîner plus fort que vos concurrents et, en fin de compte, vous amène à devenir le meilleur athlète que vous puissiez être.

 

Conseils pour utiliser la motivation extrinsèque :

 

- Utilisez-la pour passer à travers des séances d'entraînement difficiles.

- Veillez à ne pas la laisser se transformer en nécessité d'une approbation sociale.

- Lorsque vous faites face à des revers et à des échecs, utilisez la motivation extrinsèque pour vous aider à vous recentrer sur un objectif futur.

- Continuez à vous fixer des objectifs de plus en plus difficiles, sinon vous pourriez perdre votre motivation si les récompenses sont trop faciles.

- Veillez à ne pas vous concentrer tellement sur le résultat qu'il conduirait au développement de la peur et de l'anxiété.

 

Conseils pour utiliser la motivation intrinsèque :

 

- Comprenez ce qui dans votre pratique vous procure du plaisir.

- Recherchez les petits détails que vous aimez et sur lesquels vous pouvez vous concentrer pendant les entraînements et les compétitions.

- Concentrez-vous sur le fait d'être dans le moment lorsque vous pratiquez.

- Travaillez pour vous assurer que des facteurs externes tels que la peur, l'anxiété et les attentes élevées ne vous conduisent pas à perdre l'amour du jeu.

 

CONCLUSION

 

La motivation fait partie intégrante de la route vers le succès dans le sport comme dans la vie.

On a tous connus des périodes de baisse de motivation et à l’opposé, des moments où on sent que le monde est à nos pieds.

Les athlètes les plus performants ne sont pas toujours les plus forts et les plus rapides, mais peut-être sont-ils les plus motivés.

 

Chacun d'entre nous a une source d'énergie inexploitée sur laquelle il peut s'appuyer pour obtenir des résultats supérieurs. L'amélioration de la motivation consiste fondamentalement à changer d'attitude, à développer un état d'esprit positif et à s'engager dans des comportements systématiques qui facilitent l'amélioration.

 

Et si vous êtes perdu en cours de route, discutez-en avec votre coach, il saura vous montrer le chemin et rallumer la flamme pour vous permettre d’atteindre votre plein potentiel.

 

Coach Ced

 

 

54 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page